Contact :  

                                                                      En FRANCE :                                         Enfance et malnutrition                                 14 promenade Cervantès   30900 Nîmes   04 66 40 13 88  /  07 81 60 66 84  contact@enfance-et-malnutrition.org                            

 

MADAGASCAR : 

Association  Ny Aminay                             305 Ambohimahasoa                                   00 261 34 73 512 69                                                

Chiffres clés en 2017 :

 

Notre intervention couvre 12 quartiers soit 920 familles et se traduit par :

  1. Les actions contre la malnutrition de 1005 enfants moins de 5 ans
  2. Une école maternelle avec 90 enfants de 3 - 5 ans
  3. Un centre de formation par apprentissage pour les jeunes
  4. Les activités génératrices de revenus pour les femmes
  5. Une ferme d'élevage de lapins et de poules pondeuses pour l'auto-suffisance alimentaire.

Accueil - 1 - 2 -

Le monde rural  à Madagascar

Actuellement, Madagascar compte  23 millions d'habitants.  70% de cette population vivant avec moins de 1 € par famille et par jour, le contexte de développement  est fortement déterminé par la lutte contre la pauvreté de façon globale.

La malnutrition chronique, qui touche 54 % des enfants, entrave le développement normal des enfants et pose un sérieux handicap à leur parcours scolaire. 

commune rurale ANKERANA

Nous intervenons sur les Hautes Terres  centrales de Madagascar : dans la région Haute Matsiatra, dans le District d'Ambohimahasoa, sur l'axe RN7,  avec ses 18 communes rurales dont la commune rurale d'ANKERANA.

Elle se situe à 10 km au sud-ouest du chef-lieu-de District Ambohimahasoa : elle est subdivisée en 8 grands quartiers  avec 11000 habitants dont 2420 femmes adultes (en âge de procréer) et 1540 enfants de moins de 5 ans. Un environnement social caractérisé par : 

  •  un taux élevé de malnutrition, 54 % soit un enfant sur deux, l'enfant grandit en souffrant de la malnutrition ;
  •  un décrochage scolaire précoce chez les écoliers : 40 % des enfants inscrits en cours préparatoire abandonnent l'école avant le CM2 ;
  •  chez les jeunes, quel qu'en soit le genre, la grande majorité sort du système scolaire sans qualification ni formation professionnelle ;
  •  en conséquence, un taux élevé d'analphabétisme chez les adultes, notamment pour des femmes, à 68%, qui accentue la vulnérabilité des enfants.                                                                                                                                                                   

l'environnement

La population rurale, plus de 85 % de la population, est tributaire de l’agriculture pour son alimentation et ses moyens de subsistance. Cependant, elle est incapable de subvenir à ses besoins. 

La malnutrition des enfants est souvent associée à une forte prévalence des maladies infectieuses liées à un environnement insalubre et des maladies diarrhéiques par manque d'eau potable.

Puisque les parents doivent travailler au champ pour obtenir leur unique  source de revenus et de nourritures, les enfants sont abandonnés à eux-mêmes au village toute la journée et ne retrouvent une forme de cellule familiale que le soir.

Outre la pauvrété chronique, le niveau d'instruction très bas des parents, par manque d'éducation,  aggrave la vulnérabilité des enfants. 68 % des femmes, avec qui nous travaillons, sont analphabètes.