Contact :  

                                                                      En FRANCE :                                         Enfance et malnutrition                                 14 promenade Cervantès   30900 Nîmes   04 66 40 13 88  /  07 81 60 66 84  contact@enfance-et-malnutrition.org                            

 

MADAGASCAR : 

Association  Ny Aminay                             305 Ambohimahasoa                                   00 261 34 73 512 69                                                

Chiffres clés en 2017 :

 

Notre intervention couvre 12 quartiers soit 920 familles et se traduit par :

  1. Les actions contre la malnutrition de 1005 enfants moins de 5 ans
  2. Une école maternelle avec 90 enfants de 3 - 5 ans
  3. Un centre de formation par apprentissage pour les jeunes
  4. Les activités génératrices de revenus pour les femmes
  5. Une ferme d'élevage de lapins et de poules pondeuses pour l'auto-suffisance alimentaire.

 Accueil  - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 -

Des approches multisectorielles 

Pour une lutte efficace et durable, des approches multisectorielles s'avèrent rentables. Tout effort visant à sauvegarder la santé et la nutrition à long terme doit s'attaquer aux causes profondes de la malnutrition, à savoir la pauvreté, l'insécurité alimentaire, les carences éducatives, l'insuffisance des soins de santé et la mauvaise hygiène.                                                                                                                        La stratégie s'oriente vers la responsabilisation  des villageois  en intervenant  par l'intermédiaire des agents communautaires  et en créant des structures d'accueil et d'échanges au sein de cette société. Cette démarche participative s'appuie sur            6 leviers :

1. La stratégie de proximité : pour le suivi de croissance des enfants et pour  faciliter l'accès des femmes à l'éducation. Chaque centre constitue un point stratégique pour toutes les activités en interaction avec la population.

2.  Alphabétisataion pour la nutrition :     Il s'agit de  former en matière de nutrition afin d'améliorer l'utilisation des aliments.  

3.  Le projet "une poule par enfant":  pour l’autosuffisance alimentaire des enfants.

4.  Le complément alimentaire :   des repas  préparés à partir de la production locale.

5. Les activités génératrices de revenus pour les femmes :                                                            L'objectif est d'améliorer les conditions  de vie des femmes paysannes en agissant conjointement l'économie et le social. Pour stimuler le développement et générer des revenus, tout en mettant l'accent sur la valorisation des activités artisanales traditionnelles, le programme encourage la créativité selon une approche intégrée et  dans un esprit entrepreunatrial.